NEZ, la revue olfactive – #04 – automne/hiver – octobre 2017

19,90 incl.VAT

Le parfum et l’art

L’odeur des drogues // La contrefaçon // L’oud // L’odorat des aveugles
Sarah Bernhardt // Olivier Roellinger // Annick Menardo // Amouage
Amsterdam // Les années 70 // Chanel N°5

Le quatrième numéro de Nez poursuit son exploration olfactive, et nous emmène encore plus loin au delà des frontières, des conventions et des idées reçues sur notre odorat.

En ouverture, les Icônes de l’olfaction, d’Andy Warhol au chimiste George de Laire, de la philosophe Chantal Jaquet au chercheur John P. MacGann.

Le Nez des designers dévoile les secrets olfactifs de cette profession.

Dans notre cahier Odorama, vous découvrirez comment l’on perçoit les odeurs lorsqu’on est aveugle, l’épopée des ionones, ces molécules au parfum de violette, les secrets olfactifs de la carotte, et vous plongerez – de manière tout à fait légale – dans les odeurs des drogues, qu’elles soient douces ou dures.

Au fil des Correspondances, vous pourrez lire une lettre ouverte d’un jeune parfumeur à ses aînés, partir à la découverte de l’univers olfactif de Sarah Bernhardt, faire une virée à Amsterdam le temps d’un portfolio odorant et urbain, contempler les photographies de Roberto Greco, comprendre quels sont les liens entre la bouche et le nez d’Olivier Roellinger, et découvrir un tableau de Fantin-Latour en odeurs.

Dans la partie magazine, Annick Menardo, la créatrice de Bois d’argent, Lolita Lempicka ou Hypnotic Poison, nous livre sa vision du métier de parfumeur et son regard sur l’industrie.

L’oud, dont tout le monde parle sans savoir vraiment de quoi il s’agit, est l’objet d’un reportage photo, de sa plantation au flacon.

Un flash-back olfactif nous replonge dans les années 70 , tandis que la boutique imaginaire conseille d’illustres personnalités de cette décennie.

Un grand dossier porte sur les liens intimes et complexes que le parfum entretient avec l‘art en tentant de répondre aux questions : la parfumerie est-elle un art ? Le parfumeur un artiste ? Le parfum une œuvre de l’esprit ? Qui sont les directeurs artistiques ? Comment l’odorat et le parfum sont-ils intégrés dans l’art aujourd’hui ? Analyses et points de vue sous les angles juridique, philosophique, esthétique, historique, industriel…

Le Cahier Parfums aide à mieux comprendre une industrie en pleine transformation, avec le portrait de la marque indépendante venue d’Oman, Amouage, une enquête au coeur de la contrefaçon, et l’arbre généalogique du plus célèbre parfum, Chanel N°5.

Un Cahier critique passe au crible, parmi tous les (très nombreux) lancements, une sélection de 30 parfums, ainsi qu’une poignée de produits parfumés pour le corps et la maison, qui ont retenu notre attention dans les dernières sorties.
Enfin, un agenda recense les événements olfactifs à ne pas louper : livres, expositions ou autres événements (de plus en plus nombreux) relatifs à l’odorat ou au parfum.

UGS : nez#4 Catégories : ,

Informations complémentaires

Poids 0.510 kg
Dimensions 20 x 26 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “NEZ, la revue olfactive – #04 – automne/hiver – octobre 2017”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *